Devenir consultant en finance : rôle, compétences et statut juridique !

Devenir consultant en finance : rôle, compétences et statut juridique !

Le métier de Consultant en Finance

Le développement socio-économique impose aux entreprises d’avoir une capacité d’adaptation rapide aux besoins de la clientèle en vue de demeurer compétitive sur un marché sans cesse croissant. Il est donc d’une importance capitale d’être conquérant sur tous les plans et avoir un personnel qualifié à la hauteur des ambitions et a même de relever les défis qui s’imposent. A cet effet toute entreprise se voulant moderne devrait se doter d’une connaissance extérieure ayant un œil averti sur plusieurs domaines et secteur d’activité : on parle là d’un consultant en finance.

Quel est son rôle, quels sont ses domaines de compétence et son statut juridique ? On vous dit tout dans les lignes de cet article.

Rôles du consultant financier, on en parle !

Un consultant en finance est une personne extérieure à une entreprise à qui l’on fait recours pour apporter des solutions à des problèmes dans un domaine particulier telles que les ressources humaines, les finances, les stratégies marketing, la production, le renforcement d’effectif, le dégraissage et parfois pour un redressement budgétaire permettant à l’entreprise de faire face à ses défis.

Le consultant en finance aide les entreprises qui font face à des situations délicates comme la concurrence, lancement d’un produit, le repositionnement sur le marché ou le redressement d’un déficit budgétaire… bref, il aide à trouver des solutions satisfaisantes.

De par son regard critique, il pose le diagnostic du problème, recherche les causes et les nœuds du challenge de l’entreprise et propose des solutions pour booster le fonctionnement de l’entreprise à court, moyens et long terme. Pour ce faire, il doit bien évidemment disposer de connaissances, d’expériences, d’expertises nécessaires et adéquates afin de bien jouer son rôle.

Tour d’horizon rapide des compétences que devrait avoir un consultant en finance

Être une personne ressource n’est pas une mince affaire. Il faut en avoir dans la tête et avoir plusieurs cartes sous la manche. Ainsi donc, le consultant ou conseiller en finance doit avoir comme connaissance de base un diplôme de comptabilité et de fiscalité. Il devrait avoir un master (bac+5) d’une école de commerce ou d’une université reconnue.

Par ailleurs, disposer de quelques connaissances sur le plan juridique serait un atout majeur et remarquable à son actif. A défaut il pourrait se faire assister d’un juriste expérimenté et avisé en la matière. Il devrait jouir d’une expérience certaine, lui permettant d’aborder sans difficulté et sans se tromper plusieurs sujets relatifs au bon fonctionnement des entreprises.

Pourquoi devrait-on recruter un consultant en finance dans une entreprise ?

La présence d’un conseiller en finance au sein d’une entreprise s’avère indispensable. Avoir un avis extérieur à celui des travailleurs permet d’avoir l’expertise d’un spécialiste dans un domaine bien précis. Il permet d’être bien compris, orienté et conseillé, de mettre à nu les sujets critiques sources de problèmes et les traiter sans parti pris.

Par ailleurs, le fait d’être une compétence extérieure lui permet d’aborder les problèmes sans tabou pour ne gêner la susceptibilité de qui que ce soit, ce qui le rend objectif réaliste et crédible dans ses raisonnements et approches de solutions. Il permet également d’éviter ou d’éteindre tout foyer de tension et de situer les responsabilités devant toute situation. De part son statut il se doit également de préserver le secret professionnel et rester dans la confidence.

Aussi, pour exister et demeurer compétitif sur tous les plans dans une société fortement concurrentielle, toute entreprise sérieuse devrait se doter d’un conseiller en finance pour l’orienter dans ses choix et ses stratégies. De par ses compétences, ses expériences et ses acquis, il est à même de remettre sur les rails le plan budgétaire, proposé un renforcement d’effectif ou un dégraissage en fonction des défis auxquels vous êtes confrontés.

Lorsqu’il s’agit de lancer un produit ou de le repositionner sur le marché, le conseiller en finance vous permet d’étudier la concurrence, les stratégies de cette dernière. Il vous ouvre l’œil sur des aspects vraiment importants de par ses connaissances en marketing. Il est également capable de vous donner des conseils sur le plan juridique s’il est bien avisé.

Quel est le statut juridique d’un conseiller financier ?

L’activité du consultant ou conseiller en finance est régi par des lois et il est d’ailleurs soumis à un statut juridique particulier. Les métiers de conseiller en général comportent plusieurs catégories :

  • les conseils en entreprise,
  • les conseils au particulier et autres.

Ainsi vous devez être en auto entreprise ou avoir une entreprise individuelle au régime de l’impôt sur revenu. Ce qui suppose que, le conseiller financier n’est pas salarié d’une entreprise et que vous disposez de votre structure juridique, de vos propres clients avec lesquels vous n’avez aucun lien de subordination.

En terme plus clair, vous êtes à votre propre compte. Vous travaillez avec des collaborateurs externes à votre entreprise avec lesquels vous partagez votre expertise, vos connaissances et votre expérience en vue de les amener à résoudre un problème bien précis. Vous êtes rémunéré sur la base de vos honoraires préalablement définis de commun accord ou sur une base standard à laquelle tout le monde devrait se conformer.

Que retenir concrètement de ce métier ?

Il nous faut comprendre et retenir que les conclusions et avis du conseiller ou consultant en finance sont purement consultatifs. Il ne s’impose en rien à vous et votre entreprise et vous, êtes tout à fait libres de mettre en application ou de rejeter ses propositions. D’ailleurs, il vous est également permis de solliciter une autre expertise pour avoir des avis croisés sur la même question.

Pour une entreprise visant la prospérité, la réussite et qui souhaite rester au haut niveau dans une atmosphère hautement concurrentielle, la participation ou la présence d’un consultant en finance est nécessaire. Il vous assure une forme de sécurité et vous trace un boulevard que vous pourrez emprunter en toute sérénité pour étendre vos activités sur tous les marchés internes et même externes. Il vous permet également d’explorer plusieurs compétences et de découvrir un vaste champ d’opportunité que vous pourrez toujours explorer si vous le désirez.

Un consultant en finance est pour vous et votre entreprise une mine à explorer jusqu’à épuisement de ses réserves en terme de connaissances. En tout état de cause, le dernier mot vous revient toujours car vous êtes libre de le solliciter, d’appliquer ses recommandations ou de faire chemin seul en faisant uniquement confiance à vos capacités managériales, même si l’idéal serait d’avoir un avis externe.